27/11/2014

Un exemple de longévité ! Un "Fou de la Montagne"

A 103 ans, Robert Marchand grimpe à vélo un col de 9 km en 56 minutes

C'est un véritable exploit qu'a réalisé Robert Marchand, le papy le plus sportif d'Europe. Agé de 103 ans, il a réussi mercredi à monter à vélo un col de 9 km entre Saint-Félicien et Lalouvesc en Ardèche (France). Le tout en 56 minutes montre en main. Un col qui porte désormais son nom. Reportage sur place.

En haut du col Robert Marchand, quelques spectateurs attendent l'arrivée des cyclistes. Au loin déjà, on entend les chants des compagnons de Robert Marchand, heureux d'avoir vécu cet exploit. 

"Il nous a encore bluffé. Ce sont des moments de grâce que l'on vit à ses côtés, derrière lui. Derrière lui, parce qu'aujourd'hui il roulait quand même très vite et à la fin, il a même accéléré ! C'est Robert !", explique Philippe.

"Nous, on a une quarantaine d'années pour se préparer et arriver à faire aussi bien que lui", ajoute Gilbert.

L'homme du jour est heureux, lui aussi. Robert Marchand est soulagé d'être arrivé : "Ca a été très très bien. Ca a été mieux que je croyais. J'aurais pu foncer un petit peu plus. Il ne faut pas jouer au champion, il faut savoir se calmer".

C'est vrai qu'avant le départ, le jeune homme de 103 ans était inquiet : "Il n'y a rien de plus mauvais qu'une descente où vous arrivez en bas et vous êtes complètement frigorifié. Il fait un temps épouvantable, la pluie ce n'est pas grave, mais c'est surtout le froid. Je ne roule pas en-dessous de 15 degrés. Il n'y a que 11 degrés là !".

Mais Robert Marchand a réussit en temps et en heure. A peine cet exploit réalisé et ses 103 bougies soufflées, Robert Marchand se lance un nouveau défi : pour ses 105 ans, il établira un nouveau record du plus vieux cycliste du monde.

 

Cécilie Corseaux de Radio France

v5jj8z2w.gif

Quand je pense que certains,

de même pas 70 ans,

se plaignent de mes parcours.

Michel

 

Rire 3.jpg

 

 

17:38 Écrit par Michel dans Actualité, Info | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Ouais Michel, c'est triste.C'est sans doute qu'à force de rouler sur un carbone, on s'embourgeoise, on se ramolli, on flemmarde, on régresse, on oublie ce que c'est de forcer, de se faire vraiment mal.
Moi je te le dis: fais les rouler sur un acier de 15 kg en semaine pour leur (re)faire les muscles puis tu les lâches sur un carbone le dimanche. Ils te feront alors de vraies moyennes respectables de cyclo-sportifs à 35 km/h parce qu'ils auront l'impression de voler au-dessus du bitume.

Chapeau Robert.
;)

Écrit par : Dany | 27/11/2014

Les commentaires sont fermés.